Les Femmes Savantes

@Arach'Pictures / Najim CHAOUI

Les Femmes Savantes de Molière

Mise en scène Loïc Fieffé 

 

Diantre ! La famille de Chrysale est atteinte de la maladie du beau langage et du savoir absolu. Sa femme, sa sœur et sa fille veulent tout régenter au nom de l’Esprit, et trouvent en Monsieur Trissotin un messie pour la science dont elles commentent avec passion la moindre ineptie. Seule la cadette Henriette aspire à un amour sincère plutôt qu’à l’amour de l’étude, ce que sa mère, Philaminte, entend autrement ...

Ici le grand Molière nous offre une comédie riche et enlevée, soutenue par une galerie de personnages aussi fous les uns que les autres. Energie, rythme, chants et musique nous exposent un drame où le rire devient libérateur face à l’enfermement de protagonistes orgueilleux, nous mettant en garde contre nos propres défauts.

motif7.png
motif12.png

Les Femmes Savantes est la deuxième création de la compagnie les Croqueurs. Cette comédie en alexandrins possède un thème majeur qui fait bien souvent écho dans notre actualité : l’imposture de la connaissance, du savoir zélé, de la communication transformée qui ouvre la porte à tous les excès. Ici, la féminité, combat cher à Molière, prend une autre tournure face à l’imposture. Cette mise en scène redonne vie à aux personnages de Molière aux excès hilarants : du lâche Chrysale à la dragonne Philaminte, en passant par les folles visions amoureuses de Bélise à la fierté extrême d’Armande. Le salon de cette maison bourgeoise est transformé en salle d’étude surélevée où livres épais et bibliothèques massives enferment ses occupants dans une solide tour d’ivoire. On rit de tant d’orgueil mal placé. On se libère de ce fanatisme extrême qu’aujourd’hui nous évoque d’autres visages. Tels sont les enjeux de cette mascarade où la Science condamne l’Amour, où les idéaux s’opposent à la vie, donnant au spectateur matière à rire et à frémir.  

motif2.png

TEASER

Les Femmes Savantes - Fev 2016  116.jpg

Geoffroy Guerrier : Chrysale 

Aurélie Noblesse  : Philaminte

Eloïse Auria : Armande

Agathe Boudrières : Henriette 

Nicolas Torrens : Ariste 

Julie Mori : Bélise 

Jean-Romain Krynen : Clitandre, l’Epine 

Charly Labourier : Trissotin 

Lionel Losada : Vadius, Julien, le notaire Sandrine Moaligou : Martine 

Mise en scène : Loïc Fieffé

Création musicale et lumière : Lionel Losada

Création costumes : Céline Curutchet

Création et réalisation décors : Adrien Giros et Yohan Chemmoul Barthélémy

 

1h45

Création 2016 

A partir de 8 ans